Ordination presbytérale

Il y avait longtemps que notre Province de Madagascar n’avait pas été  honorée d’une ordination presbytérale : la dernière remontait à 2012. Une autre ordination diaconale avait eu lieu en 2014. Cependant « le Père nous aime, » (Jn 16,27), il nous regarde avec son cœur miséricordieux et plein de tendresse. Ses yeux se penchent vers sa sainte Église. C’est  pourquoi  sa grâce  vient spécialement sur nous et plus précisément  sur Père ANDRY NIRINA Élysé Parfait, Père RANDRIANJATOVO Elysée Rémi et sur le Diacre  RAKOTONDRABE Ignace.

L’année de prière particulière pour la vie consacrée n’est pas encore achevée que déjà le pape François nous a jetés dans les bras du Seigneur miséricordieux. Et nos frères, déjà prêts à avancer vers un service plus grand dans l’Eglise, ont formulé leur demande aux responsables de notre congrégation. C’est dans le diocèse de Fianarantsoa, à Nasandratrony, qu’a eu lieu la cérémonie, le 17 janvier 2016. Pourquoi Nasandratrony ? Parce que l’Assomption est responsable de  l’animation pastorale de tout le district  et, au cours de leurs études, les jeunes théologiens viennent souvent y faire avec ardeur leurs premiers pas dans l’apostolat. Le diocèse de Fianarantssoa donne l’hospitalité à nos deux maisons de Manirisoa et d’Ankazobe où se développe la vie religieuse et sacerdotale d’un bon nombre d’Assomptionnistes de demain. Il convient que nous marquions de temps en temps ces liens forts qui unissent Fianarantsoa et L’Assomption. Pourquoi le 17 Janvier ? Tout simplement parce que c’était la seule date disponible dans le calendrier très occupé de Monseigneur l’archevêque.

En ce 17 Janvier 2016, tous les catholiques des 3 secteurs de Nasandratrony, Natao et Ambondrona s’étaient rassemblés à Nasandratrony pour y accueillir Monseigneur Fulgence RABEMAHAFALY ainsi qu’un grand nombre de prêtres, de religieux et de religieuses. Tout avait été bien préparé par les diverses équipes pour la prière, le repas et la détente fraternelle. Pendant son homélie, Monseigneur demanda aux nouveaux ordonnés de se montrer de bons témoins de l’amour. Il les encouragea à être des témoins audacieux du Christ : « pour vous, conformez votre vie à ce que vous accomplissez. Faites mourir en vous tout penchant mauvais, soyez maîtres de vous-mêmes, vigilants dans les relations, prudents dans les affaires du monde… »

Pendant 5 jours pleins, les ordinands s’étaient préparés à cette ordination par une retraite qui leur avait rappelé les grandes lignes de leur engagement dans la vie sacerdotale.

La veille de l’ordination, la cérémonie de  bénédiction, donnée par les parents, s’était déroulée dans notre chapelle de Manirisoa. Chacun des futurs ordonnés donna son témoignage de vie aux familles et à la  communauté, réunies dans notre chapelle à l’heure des complies. Père Elysé parfait commença en présentant sa devise : « confiance, lève-toi, il t’appelle ». (Mc10, 49). La confiance dans le Seigneur est pour lui la clef qui lui a permis de vivre dans la justice et la paix : le Christ et le Père sont les seuls capables de l’aider à se transformer. Mais pour être disciple du Christ, il faut manifester persévérance dans la prière et  patience dans l’esprit de service. Sans la confiance,  la vie du religieux ou du ministre de l’Église est difficile. La confiance est fille de l’amour. Elle se traduit autant à l’égard de Dieu qu’à l’égard du prochain. Les deux rameaux sont inséparables. Mais ensemble, ils rendent forts et assurent la réussite de toute espérance.

Ensuite, Père Elysé Rémy nous a parlé de sa devise « Allez, proclamez l’Évangile à toutes les créatures. » (Mc16, 15) Il nous rappela qu’il avait choisi l’Assomption à cause de la devise que « ton règne vienne ». Il y a donc une relation étroite entre sa propre devise et la devise de  l’Assomption. Depuis sa jeunesse, il voulait être ouvrier de Jésus et prêcher la bonne nouvelle aux jeunes et aux petits ou aux pauvres. Alors, il avait suivi avec amour sa formation à la vie religieuse et à la prêtrise.  Son premier objectif est de faire régner Dieu dans le monde. Il remercia tous ses confrères pour leur aide et leur collaboration. 

Diacre RAKOTONDRABE Jean Ignace a donné le 3e témoignage. Il a expliqué pourquoi ils ont choisi leur devise ensemble « le Père nous aime, » (Jn 16,27), et la sienne : « Je t’ai choisi et non pas rejeté » (Is 41,9)  Cette divise lui vient du temps, déjà un peu lointain de sa jeunesse, quand il faisait partie du mouvement FET, un tirage au sort la lui avait attribuée. Depuis il l’a gardée. Et, c’est depuis ce temps-là qu’il a voulu être prêtre. Pour lui, Dieu est la force toute puissante de sa vocation. Il illumine le cœur pour que l’homme vive dans la joie et dans la paix. Jésus ne rejette pas ceux qui répondent à son appel. Impossible pour Dieu de rejeter quelqu’un. Mais il faut prendre garde aux tentations, au mal ou aux obstacles. L’Esprit Saint guide notre chemin vers l’éternité. Leur devise « le Père nous aime » conclue l’histoire de chacun parce que Dieu est amour.

Commencée à 9h, la cérémonie des ordinations s’est terminée à 13h30. Le partage  du repas  a suivi, dans la grande salle chez les sœurs capucines. Pour terminer, notre Provincial, le Père RAFANAMBINANTSOA Ratalata Joseph Etienne  a pris la parole : il a remercié  Monseigneur l’Archevêque, les prêtres, tous les membres des familles des nouveaux ordonnés et aussi tous ceux qui ont assisté à cette célébration. Il a encouragé les nouveaux prêtres et le diacre à continuer jusqu’au bout leur route : qu’ils soient de bons ministres et religieux assomptionnistes.

Fr Alain AA   

 

Catégorie: