« VACANCES » ? PRENONS UN BON DEPART

La plupart d’entre nous ont connu un dernier trimestre très charge et assez mouvemente.

Les étudiants ont clôturé ce troisième trimestre par des semaines de révision, d’examens, ou de soutenances de mémoires. Ils ont donc dû redoubler leurs efforts pour optimiser leurs chances de réussite. Quant aux enseignants, leur tâche habituelle s’est vue, comme chaque année, alourdie par les corrections et par les multiples réunions de fin d’année académique. Les religieux qui sont dans les secteurs pastoraux, quant à eux, ont participé et assisté depuis la fête de Pâques aux différentes animations et célébrations dans leurs secteurs ou diocèses respectifs. La plupart d’entre nous sont maintenant donc déjà entrés dans le temps des vacances depuis la fin du mois de juin. Les autres, toujours en activité, travaillent jusqu’à la mi-août pour reprendre dès le début du mois de septembre!

Certes, nous avons tous besoin d’un temps de repos mais il ne semblerait pas très juste par rapport à la plupart des membres de la société laïque que nous prenions un temps de repos de deux ou trois mois. Nous devons donc y réfléchir!

Les religieux qui travaillent dans les secteurs de formation et d’enseignement (étudiants, enseignants, formateurs…) sont donc encouragés à bien programmer leurs périodes de vacances pour pouvoir consacrer plus de temps à leur communauté et pour suivre d’autres formations qui seront bénéfiques pour eux-mêmes et pour la congrégation. Que nous ayons à l’esprit que beaucoup d’étudiants, dans la société, travaillent pendant les vacances pour gagner de quoi subvenir à leurs besoins durant l’année universitaire et acheter leurs fournitures scolaires.

Les religieux qui travaillent dans les secteurs pastoraux, surtout dans ceux où les routes sont très mauvaises, doivent, quant à eux, réfléchir sur les dates de leurs congés. Ne serait-il pas plus utile qu’ils prennent leurs vacances pendant la période des pluies où l’état dégradé de la route ne leur permet pas de faire leur tournée pastorale ? En retour, ils au raient la possibilité pendant la période de vacances scolaires d’accomplir leur mission pastorale en s’occupant des jeunes qui, alors, ne sont pas à l’école mais livrés à eux-mêmes.

Le temps de vacances devrait être aussi pour nous un temps de ressourcement et de repos. Un temps de ressourcement à la fois spirituel (retraite annuelle…), morale et physique pour avoir une force neuve qui nous per mette d’être plus efficaces durant la nouvelle année d’activité. Certains d’entre nous vont franchir une nouvelle étape dans leur engage ment, d’autres vont connaître une nouvelle mission ou une nouvelle communauté. Certaines de ces communautés vont être renouvelées par l’arrivée d’autres membres. Cette nouvelle année sera également marquée pour nous par les “chapitre provincial” et “chapitre général”. Nous devrons donc prendre un bon départ pour pouvoir vivre efficacement ces temps forts pour notre province et notre congrégation. Avec ces quelques réflexions incitatives mais aussi des encouragements sincères, nous nous souhaitons de “BONNES VACANCES” !

P. Etienne RATALATA

Catégorie: