Bienvenue sur Assomption Madagascar

"Ceux qui sont unis sont des pierres"

Les ancêtres malgaches avaient l’habitude d’utiliser des métaphores pour transmettre leurs messages. La métaphore de la pierre (Ceux qui sont unis sont des pierres) qu’ils nous ont transmise est à appliquer dans notre vie. En effet, elle exprime de façon imagée la force qu’apporte l’unité dans la vie des hommes. Cette même idée est exprimée par le proverbe international et bien connu: « L’union fait la force ».

L’union de cœur et d’âme entre les membres de la communauté évoquée dans les premières paroles de la règle de saint Augustin va cependant plus loin que le sens de l’unité compris par nos ancêtres. Étant membres de la congrégation des augustins de l’Assomption nous appliquons dans notre vie quotidienne la richesse de cette règle. L’unité parfaite des membres de la communauté, de la congrégation leur permet de chercher Dieu et d’être en communion avec Lui. Une des grandes choses que nous avons reçues de l’année 2017 sont les fruits de notre chapitre général qui a traité, entres autres du « Charisme de l’Assomption : Au service de l’unité dans un monde divisé… ».

Nous commençons une nouvelle année et sommes invités à mettre en place en priorité un programme de vie et de travail répondant aux critères de l’unité et favorisant celle-ci. Ce n’est pas un projet que l’on peut réaliser dans une journée. Ainsi chaque membre de la communauté doit faire des efforts et apporter dans la durée, sa contribution pour construire et faire régner dans celle-ci l’unité entre ses membres. Aussi ne devons-nous pas fermer les yeux pour ne pas voir tout ce qui dans notre manière de vivre pourrait porter atteinte à l’unité : l’abus de pouvoir qui nous empêche de nous rappeler que ce pouvoir nous a été donné afin que nous puissions nous mettre au service des autres et de notre congrégation en assumant la responsabilité qui est la nôtre ; l’accaparement pour soi-même des moyens tels que argent, voiture qui devraient être utilisés pour la mission commune ; l’attachement démesuré à l’idée personnelle empêchant de s’ouvrir aux autres...

Par ailleurs, notre règle de vie nous fait savoir que le Christ, qui nous a appelés à le suivre, est la source et le fondement notre unité. Il nous unit de manière particulière à travers l’Eucharistie dans laquelle nous recevons son corps et son sang (cf. RV 8,47). Recevant le Christ par l’Eucharistie nous participons à la communion divine et sommes unis entre nous. Le chapitre général a d’ailleurs développé la source de notre unité. Aussi a-t-il abordé les circonstances et les lieux dans lesquels nous devons vivre, réaliser cette unité et la témoigner : la communauté, l’alliance laïcs-religieux, les milieux familiaux… (Chap. gén. 2017, 4-14).

Parmi les efforts et les défis particuliers à entreprendre au sein de notre province la mise en place d’une équipe formatrice dans chaque maison de formation, la mise en place d’une équipe pastorale dans chaque lieu de mission où les religieux sont envoyés. Ils sont nombreux ces lieux et ces domaines dans lesquels nous sommes invités à construire, à faire régner et à vivre notre unité de cœur et d’âme. Nous devons donc chercher à améliorer notre unité pour qu’elle ne reste pas seulement au niveau de la parole et des écrits mais qu’elle s’incarne dans notre vie quotidienne.

Que cette nouvelle année 2018 nous donne des occasions qui nous permettent de progresser dans l’unité !

P. Etienne RATALATA

Catégorie: 

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.